"L'Union" du 17 juin 2012

"L'Union" du 17 juin 2012
Portraits de Maitre

dimanche 6 mai 2018

Jean-Pierre Siméon

06 mai 1950

Sauver le monde par la poésie ? L’intitulé fera sourire certains, sans doute, mais prenons Jean-Pierre Siméon au sérieux ; le poète et directeur artistique du Printemps des poètes le jure et tend à le prouver : l'art et la littérature, à condition qu'ils ne soient pas bibelots ou divertissement, ont leur rôle à jouer dans l'émancipation et l'insurrection des consciences, à échelle individuelle et collective. Face au tout-marchand, les mots se rebiffent et tracent une autre voie : quand reprendre goût à la langue et à ce qu'elle dit du monde, c'est reprendre un peu le pouvoir sur nos vies. 

Ce qui me rapproche de lui :

« Il faut avoir ce sentiment perpétuellement de l’inachevé, de l’insatisfaction, si on veut être juste avec l’existence — parce que nous sommes toujours en-deçà de ce que nous pourrions être, de ce que nous voudrions être, et qu’il ne faut pas se contenter de cet en-deçà. Je vis dans un monde qui est plus antipoétique que jamais, au rebours de tout ce que je crois, de tout ce qui me constitue, pas seulement pour moi, mais dans ma conception du monde – je crois encore qu’il y a un progrès possible, que l’humanité a déjà beaucoup avancé, qu’il y a des reculs, des défaites à longueur de journée, à longueur d’instant, même, car à chaque instant il y a des défaites humaines autour de nous, dans le monde et près de nous, mais, quand même, les choses avancent et peuvent encore avancer… »  En savoir +

Recherches associées :

Aucun commentaire: